• Touché coulé

    Marais de la Bassée

    Le Crotoy

    (  Picardie Maritime )

    Touché coulé

    Pour ces jeunes  Foulques Macroules

    tout va bien,

    les parents architectes ont fait du bon boulot, le nid est solidement ancré ...

    Touché coulé

    Trois petits sont restés sur le nid,

    le quatrième  est attentif  aux conseils de sa mère ...

    Touché coulé

    ****

    **

    Les voisins immédiats ont eu moins de chance, 

    le nid est prêt à couler ...

    Touché coulé

    Et les occupants ont dû abandonner le navire ...

    Touché coulé

    Les petiots paraissent perdus dans cette immensité ...

    Touché coulé

    " Maman, où es-tu ? ... "

    Touché coulé

    Ouf ! ...

    Maman   Foulque Macroule

    n'est jamais très loin ...

    Touché coulé

    ****

    **

    A l'autre extrémité du marais,

     des petits naufragés sur un navire en perdition ...

    Touché coulé

    La mère n'est pas loin, 

    suivie par l'un des petits plus aventureux que ses frangins ...

    Touché coulé

    Pas très rassurés les mignons ! ...

    Touché coulé

    ****

    **

     Et si on faisait une partie de pêche ? ...

    Touché coulé

    ****

    **

    Touché coulé

    Touché coulé

    « Dur dur d'être un bébéFraîcheur garantie »

  • Commentaires

    12
    Mardi 11 Juillet à 19:37

    Oh, mais je ne l'avais pas vu cet article ! C'est incroyables comment ils changent d'aspect en vieillissant ces petits foulques, vraiment trop mignons. Tes photos sont parfaites, si la perfection existait dans ce monde évidemment ... Je ne voudrais pas être à leur place, dur dur la vie de bébé foulque ! Bisoussss à bientôt Béa wink2

      • Mercredi 12 Juillet à 13:25

        Capucine a eu une nouvelle prise de sang, ce n'est pas pire, un peu amélioré, mais elle a perdu du poids, il faut la "remplumer" ... Elle commence à s'habituer aux soins et mange plus, j'espère qu'on tient le bon bout. Merci de prendre des nouvelles, bisousssss

      • Mardi 11 Juillet à 19:38

        Et Capucine ? Comment va-t-elle ? re-bisous

    11
    Vendredi 7 Juillet à 21:33

    Coucou Béa , je viens chercher un peu de fraîcheur sur ton blog  ,l'eau , les oiseaux  ... ça fait du bien  .ici aussi en Finistère la chaleur est terrible  mais on ne va tout de même pas se plaindre  .

    Merci pour ce beau reportage  , à bientôt   Bisous Marie  

     

    10
    Mardi 4 Juillet à 23:45

    Coucou Quel beau reportage !!!!! En effet les nids sont parfois bien fragiles Par contre les photos sont formidables digne d'un grand reporter Bravo et .....A bientôt

    9
    Mardi 4 Juillet à 01:17

    Pauvres petits mais Maman veille ! J'adore la photo de la partie de pêche !

    Bisous de Lydie

    8
    Lundi 3 Juillet à 18:51

                                      Merci pour ces superbes photos...

                                                         A bientôt

    7
    Lundi 3 Juillet à 18:37

    Dure loi de la nature pour les Foulques et les Poules d'eau, leur nid sur l'eau est fragile, ils doivent souvent déménager ... ils se nichent près de la berge je pense.

    J'aime tes récits entre les photos, mais çà, tu le sais déjà wink2

    Bonne chance à ces tout petits

    Gros bisous

    6
    Lundi 3 Juillet à 11:39

    Magnifique, ce sont vraiment des mères très attentionnées. j'ai fait le même constat hier avec une poule d'eau et son bébé. Quand elle m'a vu, elle s'est mise à "crier" et le petit est parti se cacher entre des rochers. Je me suis éloignée et je l'ai entendu qui appelait son petit pour traverser le cours d'eau

    Bonne journée

    5
    Lundi 3 Juillet à 10:34

    Coucou Béa,

    Je profite d'un peu de connexion pour mettre des commentaires

    Ils sont très mignons ces petiots, dans quelque temps ils seront très à l'aise sur leurs grandes pattes.

    Après la canicule, nous avons la fraicheur, le matin 12° et l'après midi 21°, ça va, faut pas se plaindre. Il y a pire.

    Bisous, bonne journée

    4
    Lundi 3 Juillet à 09:35

    Coucou Béa,
    Et oui, vivre dans le nature n'est pas chose aisée pour la faune sauvage. Les intempéries, le climat, les prédateurs.... Pfiouuuuu on a parfois du mal à envisager tout cela, et que dire des insectes.
    Belle série, et j'adore ces poussins de Foulques à la tête rouge et hirsutes.
    Je te dépose des bisous. Bonne journée

    3
    Lundi 3 Juillet à 07:23

    Bonjour Béa, 
    Pas facile les premiers jours de ces petiots mais ils s'en tirent très bien. 
    L'eau a du sacément monter pour recouvrir en partie les nids. 
    Très jolie série tendresse. 
    Bises et bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :